Mode et Couture Vintage de 1950

Bonjour les amoureux du vintage, « Le Petit Écho de la Mode » était un magazine féminin français de mode et couture vintage. Ce titre était emblématique depuis 1897, et une durée de vie de près d’un siècle. Régulièrement mis en lumière par mes soins dans cette rubrique. Aujourd’hui, nous partons lui rendre visite en 1950.  Chaque numéro était un concentré d’informations sur la mode, la couture, la vie domestique avec des recettes de cuisine, ou de bricolage, les conseils de beauté et les tendances de l’époque.

Toutes les semaines un numéro sortait. Il décryptait les tendances de la mode, et présentait aussi des patrons de couture à acheter. Donc, on découvre semaine après semaine de nombreuses illustrations détaillées des dernières tendances, pour que les lectrices puissent créer leurs propres vêtements. Il présentait également des conseils sur la façon de modifier et de personnaliser les vêtements dans un esprit pratique et surtout à peu de frais.

J’aime à me dire que chacune de ses parutions a joué un rôle important dans l’émancipation de nos grand-mères, mais aussi leur indépendance. Elles étaient magiciennes, en faisant beaucoup avec peu…

Béné’s News :

Hier, nous sommes allés au marché de Noël de notre petite ville. C’était un moment sympathique, avec de belles rencontres. Je crois que je vais prendre rendez-vous pour un tatouage qui me correspond complètement… C’est mieux qu’un bijou non ?

Je n’arrive pas à me résoudre à devoir attendre quatre mois avant de passer ce fichu examen… Car chaque jour, la douleur augmente… Je sais, ça donne l’impression que je me plains… C’est sans doute le cas… Mais souffrir en permanence, ça n’aide pas à se projeter, et notamment avancer. En tout cas, il est compliqué d’avoir les idées claires… J’en profite pour combattre l’insomnie en regardant Netflix, et j’ai regardé hier une série très sympathique  » Toute la lumière que nous ne pouvons voir« . Elle se passe pendant la seconde guerre mondiale, dans la ville de Saint Malo…













































































La suite en page suivante