Nouveau « Burda Mars 2023 » Avec 31 Modèles à coudre et 7 Jusqu’au 48

Bonjour, bonjour ! Vous avez vu cette météo ? J’ai ressorti les vêtements printaniers, bon avec une petite laine cependant : j’aime les jours qui rallongent. Cela me permet de faire mes photos avec une meilleure luminosité. Comme hier avec le Nouveau Burda. La revue a entièrement était repensée depuis janvier… Voici ma revue de presse.

Béné’s News

Hier, j’ai fait une mauvaise chute, un peu mal partout, mais on ferra le point à froid !
Aujourd’hui, je vois enfin ma psychiatre depuis le 13 décembre, j’ai besoin de son aide et de réponses.
Mais si je suis honnête avec moi, je ne vais pas trop mal, j’arrive à prendre du recul (avec du temps). Penser à moi, en m’accordant du temps.
Juste mes insomnies et mes cauchemars qui me pèsent beaucoup !

Mon avis sur la couverture

Je ne sais pas en ce qui vous concerne, mais je, n’aime pas suivre les tendances, ou alors, c’est généralement longtemps après… Ce bandeau nous informe que nous retrouverons les tendances « Influentes » de la saison. D’ailleurs, regardez-vous les défilés de couture ?




Qui n’a jamais rêvé devant les superbes robes que l’on peut voir sur les podiums ou les tapis rouges ? L’avantage de savoir coudre, c’est de pouvoir reproduire ou créer nos modèles. J’aime beaucoup le moulage pour ça… Je devrais m’y remettre… En vidant l’ancien atelier, j’ai retrouvé mes cours de moulage du siècle dernier, bon ce sont les miens et ils sont « Vintage » Maintenant ! Allez, nous allons remplir nos dressings !

 

Malgré le « Nouveau Burda » nous avons toujours les pas à pas détaillés pour une jolie jupe ainsi qu’une robe dans ce numéro.

 

Une master-pièce, ou pièce de maitre est à réaliser, et quelle pièce ! Une somptueuse veste de smoking, féminine. De plus vous découvrirez son histoire empruntée au dressing masculin.

 

Le « Nouveau Burda » c’est : fini les grandes tailles au-delà du  48, elles auront un magazine dédié. Le panel des tailles tourne du 34 au 44 avec plusieurs modèles jusqu’au 48. Ici, nous avons sept patrons de couture.




Ce n’est pas tout, notez la présence de 31 modèles à coudre, il y a quelques variantes cependant des uns et des autres malgré tout.

Les modèles
















 

Le tableau des tailles

 

 

Mes coups de cœur

J’adore cette robe, mais dans la version avec les parements contrastants. Sinon, je ne leur en vois pas d’utilité. Ils sont croisés sur le buste et subliment la poitrine et le décolleté en V. La jupe est ample. Les manches sont longues et froncées sur les épaules. Elle se ferme dans le dos à l’aide d’une fermeture à glissière.




J’adore ce haut à manches longues. Il est réalisé en jersey, avec un astucieux jeu de « rubans qui s’accrochent dans le cou. Ce modèle mérité d’être réalisé en robe aussi , tout comme version pour le soir ou la journée. Il aurait été superbe en grandes tailles!

 







D’apparence simple, cette tunique, et cette robe, ont un joli détail noué et une ouverture sur le devant. Ils sont dans le prolongement de la découpe transversale. Les manches kimonos sont resserrées par un élastique dans l’ourlet. Une ouverture dans le dos permet de l’enfiler plus facilement.

 


J’ai deux vêtements similaires à celui-ci. Une tunique en maille fluide, avec un grand décolleté en V. Sa coupe particulièrement évasée rend ce vêtement très confortable. Ma fille m’en a passé commande…

Le diaporama































Les petits plus

Vous découvrirez l’histoire du smoking, à travers les différentes décennies. Je connais une couturière, qui est d’ailleurs costumière, qui travaille avec les techniques traditionnelles pour réaliser ce genre de pièce, avec tous les points à la main qui sont normalement nécessaires. Mystimiss ou le savoir-faire d’antan. C’est une amie que j’adore, et avec qui je partage l’amour de la mode d’autrefois.

 

Réaliser une poche incrustée est assez technique, si vous vous lancez, essayer d’abord sur une toile afin de comprendre le déroulement des opérations.

 

Le pas à pas pour la jupe, qui est relativement simple. Et ci-dessous celui de la robe qui est dans mes coups de cœur, mais ici avec des manches bouffantes.

 

Quelle couturière n’est pas tout le temps en train de chercher ses épingles ? Ou pire les mettre à la bouche ! Vous résoudrez ce problème en réalisant un bracelet pour les piquer.

 






Alors pour ce tuto, je suis très sceptique et j’ai montré à ma fille de 14 ans qui n’en voit pas l’utilité… Pour une gourde pourquoi pas, mais pas un gobelet !

Les petits moins

Je suis la première à refaire mes photos afin de vous permettre de visualiser tous les détails de chaque vêtement, et je ne comprends pas ces trois photos… Certes le soleil et ses rayons donnent de belles images, mais compliquent la vision globale du vêtement. Pour la dernière, nous avons le dos d’une robe, dont nous pouvons voir le tombé, mais pas la goutte sous les cheveux pour enfiler la robe…

Certaines pièces seraient superbes en grandes tailles !

 

Conclusion

Malgré l’absence de tailles au-dessus du  48, j’ai beaucoup aimé ce numéro. Beaucoup de petits détails qui ajoutent une touche d’originalité dans nos tenues. Des couleurs, comme l’ensemble pantalon et veste, très pétillants. Donc, je recommande l’achat de ce numéro !