Magazine Fait Main n°493 Tous les Modèles du 34 au 54, + 12 Patrons Enfants

Bonjour, bonjour ! Hier, j’ai reçu Fait Main Magazine, c’est ma revue chouchou, depuis le siècle dernier… Je l’ai découverte dans les années 90, et j’adorais, j’avais eu tout un carton de numéros des années 80. Je me rappelle le plaisir éprouvé à feuilleter à de nombreuses reprises… Depuis, la revue a été restructurée à plusieurs reprises, mais l’essence même autour de la couture est toujours là.

Béné’s News :

Merci pour vos commentaires et messages, à propos de mes failles dont je vous ai parlé lundi… J’ai trouvé un excellent anti-dépresseur, mais la sécu ne peut pas le prendre en charge ! Il s’agit de la couture, j’ai récidivé et encore cousu pour moi, je ferais les photos dès que je trouve un moment et un « photographe »…

J’aime la satisfaction de coudre pour soi, de fabriquer un vêtement, de réfléchir aux associations de tissus. C’est d’ailleurs l’occasion de faire de belles trouvailles dans mes armoires… Au moment où j’écris ces quelques lignes, j’ai un snood crocheté moi-même, mais aussi ce nouveau haut ainsi qu’un gilet dont j’ai changé la fermeture. Mais aussi des sous-vêtements cousus par moi et un pantalon que j’ai élargi à l’aide d’une bande sur le côté. Vous le sentez, que je suis fière de moi ? Il n’y a que vous pour comprendre ce que je ressens, vous qui créez de vos mains…

On ne jette pas, on transforme, on recycle en se faisant plaisir.

Mon avis sur la couverture

Ce que je peux l’aimer ce macaron, pas de discrimination entre les rondes ou les minces. En effet, la totalité des patrons pour femmes vont du  34 au 54 !




 

Les années 80 planent au-dessus de cette édition, on retrouve des détails emblématiques. Par exemple les fronces, mais aussi la longueur de jupe, ou même des détails aux niveaux des épaules.

 

Ce numéro de Fait Main Magazine nous propose toute une collection de vêtements basiques, qui passeront les années sans se démoder. On a toutes quelques pièces de ce genre dans nos armoires. Chez moi ce sont les pulls en V, qui ont plus de 20 ans…

 

Il faut l’avouer, j’ai été particulièrement étonnée de trouver autant de patrons pour les enfants, pas moins de douze pièces uniquement pour eux. Alors que nous en trouvons 3 ou 4 dans les précédentes éditions. Beaucoup de couturières seront plus que ravies du contenu de ce numéro.

 

Subtilement, nous apprenons ici que la revue contient 30 modèles. Donc finalement, nous avons une ligne pour femme de 18 patrons…




 

Les modèles

























Le tableau des tailles

Mes coups de cœur


Je n’étais pas fan des combinaisons pantalon jusqu’à ce que j’en essaye une. Bon maintenant, je la porte en pyjama. Mais ce modèle m’a convaincu lorsque je l’ai vu dans le tissu satiné et sur la version en grandes tailles. Le choix du tissu fait beaucoup avec un imprimé, nous avons vite un effet linge de nuit. Ce modèle est près du corps pour la partie pantalon et chemisier blousant pour le haut. L’encolure en V allonge la silhouette visuellement. Les manches sont longues et froncées à leur base resserrées sur un large poignet.




 





Un joli kimono, et je suis bluffée quant à l’utilisation du patron pour en faire une robe. Des passepoils et des parements soulignent les bords du vêtement. Une ceinture à nouer vient compléter l’ensemble.




 



Comme je couds ma lingerie, ce modèle m’a forcément tapé à l’œil, je le vois bien décliné en version été avec une jolie cotonnade. Nous avons un short avec la taille élastiquée et un top à bretelles et encolure en V bordé de dentelles.




 


Un patron pour homme, c’est toujours appréciable d’en trouver, je me trompe ? Il s’agit d’une chemise de coupe classique, avec un col officier et deux empiècements dos et devant jusqu’à hauteur de la poitrine. C’est le patron parfait pour passer les restes de tissus. Les manches sont longues avec des fentes capucin.

 

Le diaporama


























Les petits plus

Un long tuto nous apprendra à réaliser nos passepoils, ainsi que les parements du peignoir. Celles qui tricotent seront ravies de trouver une magnifique salopette pour bébé.

Un patron pour homme, rien que pour lui la revue est rentabilisée.

 

Les petits moins

Trop de vêtements enfants à mon gout, mais je sais que bien au contraire beaucoup seront contentes d’en trouver.
Trop de diverses publicités. Plusieurs expositions ont des articles dédiés.
Donc pas assez de patrons femmes selon moi.

En plus pour un vêtement il nous faut tracer le patron à l’aide d’un schéma sur une grille…

 

 

Conclusion

Beaucoup de points négatifs pour moi, mais il y a quelques pépites, rien d’extraordinaires, mais des modèles intemporels que toute couturière prendra plaisir à coudre. Je pense au patron pour homme par exemple ou au kimono. Et vous que pensez vous de ce Magazine Fait Main





En savoir plus sur Béné's Addict

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.