Cahier Coupe à plat 1940 Comment tracer les patrons pour enfant!

Bonjour, bonjour!
Les semaines se suivent mais ne se ressemblent pas! La notre fût chamboulée du début à la fin! Mais nous avons accueilli une petite toutoune, maltraitée en direct des îles. Notre chat noir d’amour, nous a montré à quel point il comptait pour nous. Comment? En se cachant pendant 4 jours dans mon atelier! Alors je soupçonne une part de jalousie, partager ses maîtres c’est compliqué. Puis je me dit aussi qu’il voulait tout simplement que je prenne du temps dans l’atelier. Bon, si il doutait qu’on l’aime le voilà rassuré au vu des larmes et des heures passés dehors pour le chercher inutilement. Cette semaine sera plus calme. On prépare l’opération de ma pepette de bientôt 13 ans. C’est lundi prochain. Les suites vont êtes compliquées mais elle sera mieux après.
Certains diront 3615 ta vie. Je m’en fiche, besoin d’authenticité, et je ne suis pas une machine et vous encore moins.
C’est pourquoi ce weekend, j’ai plongé dans les archives de mon atelier. Et j’ai retrouvé ce cahier de coupe, qui date de 1940. Ce qui est etonnant c’est sa taille. C’est un format A3. Quand on connait les pénuries de l’époque ça m’a interpellée. Aujourd’hui je partage avec vous la partie enfant.




















 










































































































16 commentaires

  1. mais où as tu donc déniché cette merveille ???? magnifique ce cahier, connais tu son origine ??? il aurait pu avoir été écrit par une apprentie couturiére tant il ressemble à un précis de couture pédagogique. bises et bon courage pour ta petite.

  2. quelle merveille
    un cahier maison comme on n’en trouve plus…..
    merci pour le partage..
    courage pour ta semaine
    bises

  3. Quel travail!on comprend que la couture n’est juste de coudre deux morceaux de tissus, il faut un peu, beaucoup de mathématiques, merci pour ce trésor.certains modèles m’inspirent.Tu fais des découvertes extraordinaires

  4. Bonjour. Un grand merci pour ce partage du lundi matin…..encore une petite pépite….mais où trouvez vous tout ça ? C est sympa de nous en faire profiter.
    Bon courage pour votre fille, tout va bien se passer et si elle est comme son papa, super courageuse, elle sera vite sur pied.
    Amicalement
    Martine

  5. Trop sympa pour la passionnée que je suis…
    Et comme j’aime aller à la source, ce cadeau est béni.
    Je vous remercie du fond du cœur.
    C’est de la générosité pure !
    Bon courage à votre petit chou pour cette intervention et bonne semaine à vous et à votre mari.
    Bises de l’Isère.

    J’ai lu qq part que vous êtes picarde.
    Je le suis également.
    De Compiègne…😉

  6. Bonjour Bénédicte,

    Comme toujours un vrai trésor de savoir faire! Merci de tous ces partage et du temps que vous y consacré.
    Bonne semaine à vous et votre famille.

  7. Une pépite ! Une montage de précision. Quand on sait que tout est écrit et tracé à la plume…whaou !
    Merci pour ce partage, bon courage à votre famille (oui on ‘est pas des machines !) bonne journée, !

  8. bonjour, Merci pour le partage d une tranche de vie, avec vos animaux, ils sont tellement précieux, le seul problème avec ces boules d amour : c est qu’elles vivent moins longtemps que nous; d’où la douleur de les perdre ! Bon rétablissement à votre mari dont je suis les problèmes de santé depuis novembre -(en ayant eu aussi au même moment) Merci aussi pour ce superbe cahier de couture, vous dénichez des pépites !, quelle belle écriture, que de précisions, un chef d oeuvre !, je vais me pencher sur les vêtements de bb pour le tricot, Quel courage avaient nos aînées, pas de vêtements industriels made in china à l époque …. plein de biz (christin annie parle de picardie : je suis de Péronne 80200)

  9. Bonjour, Béné.
    Un nouveau trésor ! Cà, c’est ce qu’on appelle du fait main ! Extraordinaire! Merci pour ce partage 😀
    Bon courage pour cette semaine…

  10. Bonjour,

    Tout d’abord, mes voeux de santé (re)trouvée pour votre fille.
    Ce cahier est une merveille d’enseignement théorique. Pourvu qu’on y mette le soin nécessaire( ! ), on arrivera à tracer n’importe quel vêtement grâce à une formule. Enfin… quand on est un goret comme moi, ce n’est pas gagné. Ça m’a immanquablement rappelé un prof (1975), malheureusement décédé peu après. Il nous a fait copier au tableau des cartes sur quadrillage 3 ou 4 fois dans l’année. Il les traçait en direct pour qu’on suive son mouvement. Le temps que je fasse un « machin » avec des traces de crayon et de gomme partout , il avait presque fini les États-Unis ou l’Inde au tableau. Et c’était impeccable. Le fond du tableau vert foncé sans la moindre bavure, les tracés nets avec le contour blanc, les villes en rouge, les fleuves en bleu…
    Je pense parfois à ses cours efficaces ( l’interro orale, c’était du genre :  » A, tu fais le futur chevalier, B, tu fais le seigneur. B, tu vas l’adouber »), mais j’avais oublié ces cartes qui me rendaient chèvre… mais plus encore admirative. Ça peut paraître simplet, mais dans ces moments, je me disais que c’était une chance d’assister à ça. Merci pour cette madeleine !

  11. Merci beaucoup pour ce précieux cahier. Beaucoup de renseignements et ce sera intéressant de ce pencher dessus pour créer ses propres patrons. Super.
    Bonnes continuations.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.