Paris Brille avec Burda Style n°255 très INSPIRANT, du Rétro, Arty, Business!

Bonjour à toutes et tous!

Aujourd’hui je viens vous décortiquer le dernier « Burda Style n°265 » dont le thème est « Paris Brille ». Je ne sais pas pour vous, mais il m’inspire!
Dernière semaine de vacances pour nous! Le temps passe trop vite… Maintenant que mon guerrier est à la maison on rêve de partir en vacances en famille. Bord de mer, musées, brocantes, Paris….
Un jour peut-être quand la situation sanitaire permettra un retour à la vie normale… En plus nous n’aimons pas la foule….






Mon avis sur la couverture

Généralement je ne suis pas fan lorsque je lis mode business. Pourquoi? Car, je dois être vieille école, mais je pense tout de suite tailleur jupe ou pantalon. Donc pour moi ce sont des tenues classiques, sans chichis… Mais, ici quand on lit le sous titre, pratique et confortable pour le télétravail, cette ligne titille ma curiosité.

 

La mode en grandes tailles qui va du 44 au 52 est inspirée des voyages. Des coupes printanières, décontractées et féminines c’est tout ce qu’on demande. Bon, perso je rajouterais la couleur! Les boutiques sont frileuses je trouve pour mettre de la couleurs dans la mode plus size. C’est un des avantage à coudre pour soi! On peut se faire plaisir!

Je me suis demandée ce que Burda appelait la tendance arty. Tout est expliqué dans le sous titre, et prend son sens à la lecture de la revue. En effet il s’agit de tout ce que j’aime des imprimés, de la couleur, bref des vêtements qui sortent de l’ordinaire par le choix des tissus.

 

Dans tous les numéros nous avons 2 pas à pas particulierement bien détaillés. Dans cette édition il s’agit d’un pantalon portefeuille magnifique, et d’une petite robe à manches longues.




Je suis en adoration devant la ligne pour enfants! Des modèles chics et élégants pour les petites filles. Mais aussi pour leur maman. Paris brille et inspire la mode. Notre capitale rayonne à travers le monde et la mode.

Cette petite ligne en bas de couverture nous annonce la présence d’un patrons et aussi d’un tuto pour une trousse à maquillage. Nous n’en avons jamais assez! J’aime lorsque nous trouvons aussi des accessoires à coudre dans une revue couture et pas uniquement des vêtements.

 

 

 

Les modèles

Les robes







Les vestes et manteaux







Les pantalons







 

La jupe

Les hauts













La mode grandes taille du 44 au 52













La mode enfant

 

 

 

Le tableau des tailles

Mes coups de cœur

Yeahhh, un trench revisité. Celui ci a bien entendu une ceinture, et un bavolet dans le dos. Mais pour sublimer ce grand classique, le devant est très sobre si ce n’est le ruché sur le bord . Avec un rappel au bas des manches 3/4. Les poches sont prises dans la couture de côté. Le col officier peut être complétement fermé à l’aide d’une agrafe. Il peut se porter ouvert ou fermé. Il va de la taille 36 au 44.




 


J’adore cette robe, mais en version plus courte. Me connaissant les longues robes sont un piège pour moi, je m’entrave les pieds dedans et j’oublie souvent de remonter la jupe pour monter les escaliers et arrive ce qui doit arriver…. Vous avez l’image? Ce modèle est inspiré des années 70. La taille est mise en valeur avec la coupe empire et marquée à l’aide des pinces. La poitrine s’épanouira dans le buste froncé. Les manches ballons, sont terminées par des manches longues et étroites. Elle va de la taille 36 au 44.

 

J’aime beaucoup ce petite chemisier à manches ballons, oui encore des manches ballons. Avec le thème Paris brille c’est logique. Il comporte une cascade de volants des 2 cotés de la patte de boutonnage. L’encolure est ronde est prêt du cou. Il est court et légèrement plus long dans le dos. Il va de la taille 36 au 44.

 

 

Un modèle en grande taille dans mon top! il en faut au moins un non? Il s’agit d’un top avec mancherons. Son originalité est dans sa coupe. La photo ne lui rend pas hommage malheureusement. Ce modèle est parfait pour jouer avec les tissus et les couleurs. le devant est plus court que le dos. Il va du 44 au 52.

 

Mon dernier coup de cœur est pour cette tunique allant du 36 au 44. Les manches sont longues et bouffantes. La taille est resserrée à l’aide d’une ceinture à nouer sous coulisse. Le point de mire est l’encolure en v avec son large col. Elle va de la taille 36 au 44.




 

Le diaporama

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

 

 

Les petits plus

Un petit tuto comme indiqué sous la couverture, nous apprendra comment coudre une trousse à maquillage avec des poches intérieures.

 

Les pas à pas pour les vêtement se révéleront utiles. Ils permettent d’apprendre des nouvelles techniques.






Petit tutoriel expresse pour ces porte-clés nœuds.

 

 

Les petits moins

Selon moi la mode grande taille ne commence pas au 44 mais plutôt au 46, et va bien au delà du 52.

 

Conclusion

J’ai beaucoup aimé ce numéro, et la variété de modèles. La mode grandes tailles reste malheureusement trop classique à mon gout! Un peu d’audace serait bienvenue, Paris Brille même en 44.

Si vous désirez vous abonner pour recevoir directement dans votre boîte à lettre votre revue préférée comme moi c’est ici. Tout comme « Fait Main » Burda propose aussi ici des patrons au format PDF, c’est génial pour celles qui recherchent un ancien patron, ou qui ne veulent pas se prendre la tête à décalquer. En plus la nouvelle collection est sortie, avec de petites merveilles pour toute la famille ici.





 

12 réflexions sur “Paris Brille avec Burda Style n°255 très INSPIRANT, du Rétro, Arty, Business!”

  1. Merci de ce beau partage.
    Je comprends ton envie de partir en famille maintenant que ton mari est rentré et que son état de santé s’améliore.
    Bises
    Bernadette

  2. J’espère que vous pourrez bientôt réaliser vos rêves d’évasion et de liberté…
    Très chouette le dernier Burda…!!!
    Comme d’habitude, je n’ai pas de coup de coue immédiat,mais certains modèles me font de l’oeil…
    Affaire à suivre !
    Bonne journée lumineuse !

    1. Pour l’évasion et la liberté un jour peut être…. Souvent je regarde les dessins techniques et pas eu le coup de cœur pour un modèle et en le voyant en photo ça fait tilt.
      mes excuses pour le retard

  3. Bonjour, j’ai apprécié la revue avec de beaux modèles, mais je regrette sincèrement que les patrons s’arrêtent souvent au 44, il faut reprendre les patrons pour les agrandir et c’est compliqué. Le dictat de la mode est bien méchant avec les grandes tailles….j’avoue que j’hésite à arrêter mon abonnement à cette revue pour cette raison. Bonne journée à vous et profitez bien de votre petite famille.
    Corinne

  4. Hello. On nous annonce de beaux jours qui vous permettront peut-être de belles ballades ou visites de week-end, je vous le souhaite de tout cœur.
    Ce qui est vraiment génial dans les modèles proposés, ce sont les tissus. Ah ce tissu bariolé années 60 et ce joli imprimé du corsage frou frou. Avec mes amies, sans être passéistes, nous sommes d accord pour dire qu on ne trouve plus l’équivalent en negoce ou sur les marchés, ni même qq chose approchant (en terme de fluidité ou tenue des tissus et en terme de motif) et c est bien dommage. C est ou tissu gd public ou tissu haute couture. La gamme haute de la gamme moyenne a , à notre sens, disparu avec la réduction ou disparition des usines textiles. Meme constat en Italie. Auriez vous des infos contradictoires ou des suggestions à ce sujet ?
    Le modèle 27 est très original. Dommage qu il ne soit en petite taille.
    Et je suis bien d accord avec vous : des tissus gais, de beaux imprimés sont très rarement proposés aux tailles fortes alors qu au contraire a mon sens une taille forte permet des motifs qui ne conviennent pas aux petites tailles, et il suffit de consulter l art et les tableaux pour voir des centaines de « belles femmes « ,ainsi qu on les appelait à juste titre, habillées gaiement et avec recherche(coupe et forme) – et néanmoins très joliment habillées. Ce siècle va à la facilité et oublie la joie et la beauté de la diversité. Pourquoi n y aurait-il qu un standard ? Pourquoi chacun ne trouverait il pas sa place ?
    Désolée de m etre ainsi etendue. Je n ai ni rancoeur, ni regret. Je déplore seulement des choix, en souhaitant un mieux, futur et possible (ce sera sans doute le cas pour l habillement des tailles + , ne serait-ce car elles deviennent peu à peu la majorité et ce sera enfin la fin de l abération de la grossophobie. Ouf! Enfin un souci qui va disparaître ! )
    Avec tout mon espoir dans le futur et ma sympathie pour vous et vos envois
    Manuela

    1. Pour les tissus la qualité de l’époque est introuvable aujourd’hui malheureusement…. Quelques fois des vide atelier permettent de trouver des rouleaux anciens. J’aime la diversité, l’originalité et ne pas être toutes dans le même moule. Je rêve moi aussi de la fin de la grossophobie, hier encore dans l’emission un diner presque parfait ou j’ai été choquée…

  5. Oh, un grand merci pour le lien vers les patrons Burda en PDF.
    J’ai très rapidement retrouvé une jupe que j’avais faite il y a 10 ans.
    J’avais donné jupe et magazine et regrettais de ne plus avoir la possibilité de la refaire.
    Merci pour cet article !
    Bonne fin de vacances et beaux projets pour de prochaines. 🙂

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :