« Burda Style n°220 d’Avril 2018 » Un numéro EPOUSTOUFLANT d’originalité et de créativité!

Bonjour à tous!

Aujourd’hui je viens vous décortiquer dans ma revue de presse le dernier « Burda Style ». Il s’agit du numéro 220 d’Avril 2018.

Je dois avouer que j’adore le recevoir directement dans ma boîte puisque j’y suis abonnée depuis bientôt un an.

 




Mon avis sur la couverture

 

Ce n’est pas un secret que les fleurs et les dentelles donnent un coté romantique à une tenue. Il faut rajouter les tons pastels, rose, bleu, écru, vert tendre…. Ce sont en plus des couleurs que j’ai envie de voir en ce moment, car nous sommes officiellement au printemps!

 

Cette rubrique nous montrera des basiques, avec un petit truc en plus une fantaisie pour les transformer et  qu’ils sortent de l’ordinaire.

 

Le tuto en photos, dessins et textes sera pour une robe trench. Cela aidera pas mal pour le montage du col , qui peut être un point noir pour certaines.

 

Ici pas de surprises , nous découvrirons des touches de « sportwear » dans des vêtements qui ne seront pas seulement pour le sport!



Le modèle de la couverture nous offre un aperçu de la note romantique de ce numéro. Il vous faudra des couleurs tendres, des imprimés fleuris comme indiqués plus haut pour parfaire un look romantique.

 

Ce bandeau me plait particulièrement, il nous apprend que la collection grande taille sera d’inspiration asiatique. Je craignais de voir des vêtements trés typés , heureusement il n’en est rien, les vêtements sont splendides d’ailleurs.

 

 

Les modèles

Les tops et chemisiers




 

Les manteaux et vestes

 

Les robes




 

La combinaison

 

Le modèle Rétro



La jupe

 

Les pantalons

 

La mode grandes tailles du 44 au 52



 

Les modèles enfants




 

Les accessoires

 

 

Le tableau des tailles

Mes coups de coeur

J’en ai eu beaucoup mais j’ai restreint un peu le nombre!

Ce chemisier est romantique à souhait, d’une par la couleur, mais aussi par son plastron en broderie anglaise  ou bien par les volants du col à nouer et des mancherons. Il va de la taille 36 au 44.



J’adore ce top aux épaules dégagées. Il est superbe! Le buste est drapé au milieu de la poitrine dont le décolleté est en V. Il y a un habile jeu de découpes et de parements sur le haut du corsage . La ceinture est incrustée, le bas des manches est bouffant. Il va de la taille 36 au 44.

 

Voici la tunique cache coeur d’inspiration asiatique, ici du kimono. Elle s’attache sur le côté. Les manches raglans sont légèrement flottantes et terminées par des parements qui se chevauchent pour un effet croisé. Elle rend merveilleusement bien dans un tissus graphique. Un des pans de la tunique est plus long pour un côté asymétrique. Elle va de la taille 44 au 52.

 

Voici encore une tunique romantique, elle est assez simple. Le corps de la tunique est sans découpes et sans pinces , uniquement une ceinture à nouer. Il y a un volant pris dans la tête de manche et un autre en finition des bas de manches. Elle va de la taille 36 au 44.

 

Il y a bien un haut que j’adore et la fan de rétro l’adoreront aussi. En effet l’original est paru dans le « Burda Moden » de 1958. C’est une petite blouse avec une large encolure ronde, des manches dans le prolongement sans couture. Le corps de la blouse est froncé sur cette pièce. Celle ci  est boutonnée sur le devant. Elle va de la taille 36 au 44.



J’adore ce vêtement aussi bien dans la version robe que tunique. Le haut découvre les épaules, tenues par de larges bretelles. Les manches sont de formes papillons et tombent avec grâce sur le haut des bras. La taille est élastiquée et recouverte d’une large ceinture Obi.

 

Je salue l’originalité de ce tee-shirt à manches raglans, il est d’apparence toute simple sur le devant. Mais le dos, lui sort de l’ordinaire avec ses deux ouvertures garnies d’un passepoil. Il va de la taille 36 au 44.

 

Voici mon dernier coup de coeur, il s’agit d’une jupe crayon. Elle est montée sur une large ceinture en forme. Elle possède deux pans croisés sur le devant façon jupe portefeuille. Les bords en sont soulignés d’un large parement qui allonge la silhouette. Elle va de la taille 44 au 52.

 

 

Le diaporama

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.



 

Les petits plus

Il y a deux pas à pas , le premier pour cette robe trench et le deuxième  pour cette jupe.

 

Vous trouverez un tuto pour modifier un vêtement en lui rajoutant des bords-côtes.

 

Tout comme vous découvrirez comment réaliser cet adorable lapin en peluche et ce sac à oreilles.

 

Dernier point, la rédaction de « Burda Style » a testé pour nous 7 nouveaux modèles de surjeteuses, elles nous dévoilent leurs point positifs.



Les petits moins

Je n’ai rien à dire dans cette rubrique si ce n’est de faire tous les vetements dans la même amplitude de taille comme le fait « Fashion Style ».

 

 

Conclusion

Vous l’aurez deviné j’ai encore une fois adoré ce numéro. Ils sortent des sentiers battus en terme d’originalité et de créativité!

Si vous désirez vous abonner à « Burda style » comme moi c’est ici. Chez « Viapresse » vous pouvez choisir la formule « durée libre ». Vous payez chaque mois votre abonnement moins cher que si vous l’achetiez en kiosque de plus vous pouvez y mettre fin quand vous voulez.  Dernier point non négligeable vous recevrez votre revue directement dans votre boîte à lettres gratuitement. Par conséquent finie la corvée d’écumer les marchands de journaux pour trouver votre magazine favori. En passant par ces liens vous pourrez aussi profiter des dernières promos.

pub
Rentrez le code WELCOME pour bénéficier de 10% supplémentaires de réduction

C’est de plus compatible avec le cash back d’ IGRAAL ,( je peux vous parrainer ainsi vous gagnerez 3 euros). Ce site vous rétrocède un pourcentage de vos achat sur le net en passant par Igraal.

8 commentaires

  1. Snif! J’adore les modèles grandes tailles ils sont superbes, je ne comprends pas pourquoi ils n’ont pas mis aussi pour les tailles classiques 😢😭

  2. original c’est clair mais un peu trop pour moi, mais il en faut pour tous les goûts!
    merci pour tes présentations en tout cas.

Laisser un commentaire